#ClientStories

On a retrouvé le « Father of Dragons »… en Bretagne !

Un artisan breton façonne grâce au cuivre le dragon de Game of Thrones

Aficionado de la saga Game of Thrones, dont la 6e saison débute le 24 avril, Yann Hoccry, artisan couvreur breton, a eu une idée originale : recréer sur son toit un dragon en cuivre grandeur nature. Ce projet hors du commun, il l’a voulu coopératif : chacun peut participer en achetant l’une des 4 300 écailles en cuivre nécessaires pour réaliser la peau du monstre. Cette carapace de métal rouge assurera la longévité de la sculpture, mais lui donnera également vie, le cuivre ayant la particularité de se transformer dans le temps… La bête devrait être achevée en décembre 2017.

La belle Daernerys Targaryen aurait-elle trouvé son alter ego ? Yann Hoccry, artisan couvreur et Compagnon du tour de France, se propose en tout cas de lui offrir un 4e dragon. Pesant plusieurs tonnes, le monstre de 7 mètres de long et de 5 mètres d’envergure, sera bientôt perché sur le toit de son atelier situé à Saint-Michel-en-Grève dans les Côtes-d’Armor. La réalisation de l’animal légendaire est prévue en 2 phases. D’abord, la fabrication du squelette et la création des 4 300 écailles de cuivre jusqu’en février 2017, puis l’assemblage et l’installation sur la toiture fin 2017.
Matériau durable utilisé en toiture et en façade pour sa résistance, le cuivre dotera le dragon d’une peau à l’épreuve du temps, et vivante ! Le monstre rouge brillant se transformera progressivement et fera sa mue pour se couvrir d’une belle patine de couleur verte.

«Avec sa peau de cuivre, le dragon de Saint-Michel-en-Grève devrait être plus vrai que nature et pourra vivre des centaines d’années ! C’est une réalisation artistique exceptionnelle que j’espère offrir à ma ville. Les dragons m’ont toujours fait rêver… Des légendes de mon village à la série Game of Thrones, ces créatures sont mythiques et fédératrices. Le projet « Dragon de cuivre » réunit déjà des publics de tous horizons.» explique Yann Hoccry, l’artisan couvreur à l’origine du projet.
Pour réaliser ce dragon hors du commun, Yann Hoccry mise sur le crowd founding. Il invite les citoyens à participer en achetant une écaille de cuivre, qui sera gravée avec le message de leur choix. Les participants ont même la possibilité de venir dans son atelier façonner eux-mêmes leur écaille et s’initier au travail du métal rouge. Extrêmement malléable, le cuivre se révèle relativement facile à travailler en suivant les conseils avisés du maître artisan. Il est également possible de faire un don via la plateforme Ulule : les fonds serviront à animer le monstre, avec l’aide des machinistes de l’île de Nantes. Cette démarche collaborative et participative a déjà mobilisé près de 350 personnes.

A propos de l’Institut Européen du Cuivre
L’Institut Européen du Cuivre, European Copper Institute (ECI), est un réseau international, financé par l’industrie du cuivre, dont la mission est de défendre et de développer l’utilisation du cuivre, en se fondant sur ses performances techniques et sur sa contribution à une meilleure qualité de vie. Ce réseau se réunit derrière une marque et une identité visuelle : Copper Alliance. Sous la direction stratégique de l’Association internationale du Cuivre, Copper Alliance comprend des pôles régionaux à Bruxelles, New York, Santiago et Shanghai. Pour plus d’information, rendez-vous sur www.copperalliance.fr

A propos de «Ma maison mérite du cuivre»
Ma maison mérite du cuivre est une campagne européenne d’information consacrée aux applications du cuivre dans la maison. Lancée en septembre 2011, sa vocation est de faire connaître les atouts du cuivre aux utilisateurs finaux. www.ma-maison-merite-du-cuivre.fr

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Partager

Ce site utilise des cookies à des fins de statistique d’audience, d’identification et d’analyse de vos centres d’intérêts, ou permettre d'enrichir notre contenu. En savoir plus/paramétrer vos préférences. Vous acceptez les cookies en cliquant sur le bouton "J'accepte".