"Partager" Par @CyrilleSchwartz
pratique alimentaire

Pour une nouvelle pratique alimentaire

Pour une nouvelle pratique alimentaire par Cyrille Schwartz

Le marché de notre alimentation arrive à la fin d’un système, édicté après la fin de la 2ème guerre mondiale, qui consistait à nourrir le monde.

Depuis de nombreuses dérives, anomalies, excès, malversations … ont ponctué la récente histoire de notre alimentation : crises sanitaires, gaspillage alimentaire, excès de pesticides, consommation désaisonnalisée, prix toujours plus bas entraînant la baisse de qualité, mal être animal, développement des allergies, obésité, maladies cardio-vasculaire …

Autant de facteurs qui déstabilisent toujours plus notre alimentation et qui a pour effet une perte de confiance envers les producteurs et les industriels et d’un affaiblissement du sens de notre alimentation.

Le lien des hommes avec la terre se distant, la connaissance des produits bruts et de leurs usages s’appauvrit, … l’authenticité du goût de notre alimentation se banalise… à terme les générations futures perdront la connaissance du récit culinaire qui construit notre patrimoine individuel et collectif.

Il y a une urgence à agir sur la modification des pratiques alimentaires pour restaurer la confiance et le sens, nécessaires au bien-être de chacun et au respect de la planète.

Le mieux manger, le bien manger, mieux se nourrir, produire plus et mieux… émergent dans les discours et les initiatives des uns et des autres (Aider les hommes à mieux se nourrir chaque jour de Fleury Michon, Mangeons mieux pour de bon de Monoprix, …)

Mais comment accélérer pour passer de la prise de conscience à une nouvelle pratique alimentaire de sens pour tous ?

De mon point de vue 5 priorités doivent être prises en compte pour se nourrir autrement:

1/ Consommer responsable, nouveau modèle alimentaire
Une consommation de proximité, de saison, frugale qui conjugue plaisir et bien être, sans gaspillage, soucieuse des ressources de la terre, de la forêt et de la mer.
Un état d’esprit qui doit devenir une pratique quotidienne.

2/ Restaurer le lien avec la nature, celui même qui nous rappelle l’importance du cycle de vie du vivant sur la vie humaine, avec ses interactions (climat, rotation des cultures, pollinisation, géographie des sols…) et qui impactent la disponibilité des productions.
Le développement de la permaculture facilite l’appropriation de cette nécessaire connaissance.

3/ Développer la culture culinaire pour renforcer le sens de notre alimentation et nourrir l’appartenance des publics à notre modèle alimentaire et son indispensable évolution.
L’éducation au plaisir du goût et à la connaissance des savoir-faire, prônée par la Semaine du Goût® depuis plus de 25 ans va ainsi dans le bon sens.

4/ Intégrer nos pratiques alimentaires à l’économie circulaire pour consommer plus utile.
Aujourd’hui chaque transformation de la matière génère le produit souhaité plus un « dérivé », qui est en fait un potentiel à exploiter (« la production de fromage génère par exemple du petit lait, le jus de pomme de terre issu de la production d’amidon, la pulpe solide résultant de la fabrication de jus de fruit »… peuvent être transformés en emballages alimentaires biodégradables !
Plus largement le zéro déchet alimentaire est un objectif réaliste à partager de l’amont à l’aval et à développer pour un monde plus durable.
Aux urbains de nourrir les fermes avec leurs déchets compostés !

5/ Cultiver le lien de confiance entre producteurs et consommateurs: face à un besoin accru de connaître l’origine des produits, le processus de fabrication, en savoir plus sur les hommes qui produisent, il est nécessaire de créer les conditions d’un dialogue permanent «physital» pour partager et entretenir la relation. Cela est essentiel pour entretenir la confiance, indispensable à une consommation responsable.

L’alimentation durable au-delà de mieux nourrir les hommes contribue à (re)donner du sens au plaisir de bien manger, source de joie de vivre et d’optimisme pour notre société.

Retrouvez Cyrille sur Twitter!

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Partager

Ce site utilise des cookies à des fins de statistique d’audience, d’identification et d’analyse de vos centres d’intérêts, ou permettre d'enrichir notre contenu. En savoir plus/paramétrer vos préférences. Vous acceptez les cookies en cliquant sur le bouton "J'accepte".