La culture du partage ré-enchante la communication
52554
single,single-post,postid-52554,single-format-standard,qode-core-1.0.1,ajax_fade,page_not_loaded,,capri-ver-99.0, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2,vc_responsive
"Partager" Par @CyrilleSchwartz
culture du partage

La culture du partage ré-enchante la communication

La culture du partage ré-enchante la communication par Cyrille Schwartz

Le principe général de la communication est d’adresser des cibles par le biais de la publicité ou autres formes de communication afin d’accompagner in fine l’acte d’achat de produits et services.
Face aux bouleversements de notre société (les réseaux sociaux ont instauré l’ère du partage et des conversations, la crise qui touche durablement les pays occidentaux a remis au cœur du débat la question du partage de la valeur entre Entreprise et salariés, le spectre du réchauffement climatique rend urgent le partage des responsabilités, l’open source fait de la collaboration et du partage le nouveau moteur de l’innovation…), la communication doit impérativement se ré-inventer pour intégrer en amont ces nouveaux enjeux.
La culture du partage redonne du sens à la communication en permettant aux publics de se mettre en lien les uns avec les autres pour partager une vision, un état d’esprit, des centres d’intérêts, des expériences…

C’est une communication portée par l’Entreprise ou la Marque qui s’adresse aux publics, aux communautés, respectueuse de leurs attentes et comportements et qui les associe à son processus vertueux. Le partage renforçant les communautés d’intérêt dans l’entreprise et permettant aux managers de mieux associer leurs collaborateurs pour construire demain.

Pour réussir, cette communication basée sur la culture du partage devrait reposer sur 4 facteurs clés:
– Le vrai, c’est-à-dire prendre en considération l’autre, être à l’écoute, rechercher ce qui est juste, acceptable par l’autre partie dans tous les échanges de contenus et dialogues,
– La technologie, qui est le formidable catalyseur de cette nécessité de partage en rendant accessible (donc partageable) en temps réel les contenus, datas, informations, services à tous les publics,
– La frugalité, c’est-à-dire allouer les ressources et moyens de communication calibrés sur ce qui est utile sans dilution, tout en s’inscrivant dans la durée,
– L’innovation, qui permet d’inventer de nouvelles solutions, de nouvelles pratiques propres à accompagner toutes les évolutions de nos modèles de vie et de consommation d’aujourd’hui.

Cela implique de développer un nouveau process de communication :
Un process qui place l’humain au centre de la démarche, qui est porté par l’Entreprise ou la Marque, qui parle à tous les publics en tant qu’individus et non en tant que cibles que l’on veut toucher et qui met en place des outils de partage (plate-forme participative, fab-lab, RSE, Sharing day…) pour déployer une communication efficace.

Cette communication basée sur la culture du partage permet de renforcer l’adhésion des publics à l’Entreprise ou à la Marque car les publics sont parties prenantes du processus (#VenezVérifiez de Fleury Michon) limite les tensions car le processus d’échange favorise le flux d’idées (conférence de consensus sur la prévention de la récidive à l’initiative du Ministère de la Justice), crée le mouvement pour construire un avenir de sens pour les entreprises et communautés, source de mieux vivre (Sol cop 21 qui a fédéré les acteurs de la société civile pour agir ensemble pour la planète).

Cette nouvelle communication autour du partage pour les Entreprises et les Marques a pour ambition d’entraîner leurs publics en quête de sens et d’avenir, vers un nouveau monde qui réconcilie l’individu avec le collectif pour un meilleur partage de la valeur.

Retrouvez Cyrille sur Twitter!

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Partager